Roland Daraspe

Roland DARASPE

Chat

  • Orfèvre
  • Ciseleur
  • FR Macau
    Les créations de Roland Daraspe sont autant d'objets de confort et de convivialité qui invitent au toucher, où passe comme une sorte de frémissement épidermique qui n'est autre que la trace délicate et ténue, mais très perceptible, du martelage du métal précieux. On sent le métier, la main de l'artisan, on devine la peine et le soin pris à façonner l'objet. En le touchant, on a ainsi étrangement le sentiment de communiquer avec celui qui l'a fait. Il y a, dans le travail de Roland Daraspe, quelque chose d'immédiatement satisfaisant qui va au-delà du plaisir esthétique.
    Chaudronnier puis mécanicien aéronautique, Roland Daraspe aborde l'orfèvrerie en autodidacte dans les années 70. En 1992, une rétrospective de quinze ans de son travail est présentée au musée des Arts Décoratifs de Bordeaux. Cette reconnaissance a décuplé sa motivation, et les commandes de plus en plus exigeantes pour des collections privées ou publiques ont aiguillonné son imagination. Le même musée couronne en 2008 l'œuvre de la maturité, confirmée en 2011 par le musée des Beaux-Arts de Carcassonne. De nombreux prix et la réception à l'Académie de Bordeaux jalonnent le parcours que ses pairs ont reconnu comme celui d'un artiste contemporain. Désormais, on reconnaît son style – un équilibre entre élan, légèreté, et une évidence forte. Quelque chose de plutôt intemporel aussi, sans qu'il ne le recherche consciemment.
     

    MEMBRE DES GRANDS ATELIERS DE FRANCE

    Les créations de Roland Daraspe sont autant d'objets de confort et de convivialité qui invitent au toucher, où passe comme une sorte de frémissement épidermique qui n'est autre que la trace délicate et ténue, mais très perceptible, du martelage du métal précieux.

    L’ATELIER

    « Mon inspiration vient de mon observation, de ma curiosité, d’un petit détail, d’une racine, d’une graine, de mille choses qui m’interpellent. Mais comme je veux que ça sorte vraiment de moi, c’est uniquement l’idée que je m’en fais, le souvenir que j’en ai qui va me permettre de créer. Cela se fait également quand je suis entrain de faire une pièce, un certain détail de fabrication va me permettre de rebondir et de concrétiser l’idée qui me vient. Plus je travaille, plus les idées viennent… »

    Roland Daraspe

    Roland DARASPE

    6 chemin du Tayet
    33460 Macau
    FR
    SON ENGAGEMENT POUR LA FORÊT AVEC Reforest'action

    RESTAURATION D’UN LUSTRE EN BRONZE

    Il était une fois un lustre en bronze de style second empire, qui illuminait la grande salle Lumière de l’Hôtel de l’Industrie, place Saint Germain-des-Près à Paris. Suite à une chute, au début du XXè siècle, le lustre a été remisé, en attendant que quelqu’un ait envie de le remettre en lumière…

    DÉCOUVRIR D'AUTRES CRÉATEURS

    Suivez nous sur les réseaux sociaux